16.10.2017

Lundi  nous avons effectué, avec les élèves inscrits à l'atelier pêche à la mouche, une sortie entomologie sur le ruisseau du Cap Coz donnant accès au plan d'eau, 
Peu d'insectes sortis, à part des demoiselles et des libellules, par contre dans le cours d'eau les élèves ont pu observer des larves de diptères, des larves de trichoptères, des crevettes, des petits poissons et des crustacés.

PECHE A LA MOUCHE

 

 

 

24.05.2017

Après un apprentissage du lancer, les élèves ont pu utiliser les mouches qu'ils avaient montées  au cours de l'année, pour pêcher sur le plan d'eau du Cap Coz. La première séance les a laissés bredouilles, les truites bleues n'étant pas très actives. Mais la 2ème séance leur a permis d'avoir des touches et de prendre du poisson celui-ci étant plus actif.  
Sensations fortes de tenir le poisson au bout de sa ligne et plaisir de le remettre à l'eau !

 



 

 

 

7.03.2017

Voici la dernière mouche montée à l'atelier mouche.
C'est une mouche émergente réalisée pour le corps et le thorax  : dubbing en poil de phoque noir et pour l'aile : en poils de chevreuil qui est un poils creux donc très flottant.
Son nom : La Meil Castel

Nom de la mouche : " la pheasant tail"  : imitation d'une nymphe réalisée en fil de cuivre et faisan.

Nom de la mouche : "l'araignée classique" : mouche sèche de base imitant une quantité très importante d'éphémères.


2.01.2017

Après avoir vu l'entomologie afin d'étudier les différentes proies des truites, les élèves se sont initiés au montage des mouches : 2 Streamers (poissons), 2 nymphes (larve de plecoptère) et 1 sèche (éphémère).

 

Pour la confection des mouches : les élèves réalisent leurs mouches en suivant les instructions fournies dans des "fiches de montage" (fiches fournies par le Club Mouche Odet de Quimper).

Ces fiches présentent d'une part la liste des matériaux nécessaires (plumes ou poils divers) puis les étapes à suivre pour confectionner la mouche.

Les élèves se familiarisent au vocabulaire spécifique à la mouche et apprennent différentes techniques de montage : montage du  hackele en collerette, en parachute, montage de l'aile en toit, ailes redressées...Respect des proportions entre les cerques, le corps et l'aile...

 

Les mouches sèches peuvent être classées en deux catégories principales :

·  mouches exactes, qui cherchent à imiter fidèlement les insectes comme les éphémères, les sedges, les chironomes, les demoiselles ou libellules, les diptères, les terrestres.... La conception de ces mouches nécessite une expertise certaine en entomologie et un grand sens de l'observation.

· mouches d'ensemble, qui n'imitent aucun insecte en particulier et néanmoins plaisent aux poissons. 

 



21.11.2016 : Premières créations...

Photo 1 :

Nom de la mouche : "Le kerzest streamer" 

C'est un streamer : ce dernier pouvant s'apparenter tant à une imitation de poissonnet (forme la plus courante), qu'à une grenouille ou une sourisll s'agit donc d'une mouche « qui nage » et tend à reproduire l'aspect général et le comportement du poisson-fourrage dont se nourrissent entre autres les salmonidés.(truites).

Photo 2 :

Nom de la mouche : "La montana" 

Les pêcheurs à la mouche appellent "nymphe" toute mouche qui coule. Ces nymphes représentent la plupart du temps des macro-insectes vivant au fond de l'eau à leur stade nymphal ou larvaire. De très nombreuses espèces de poissons, notamment les salmonidés (dont la truite et l'ombre) se nourrissent préférentiellement d'insectes à ce stade de leur développement.


Les élèves aborderont l’entomologie en étudiant les diverses proies de la truite et plus particulièrement les insectes tels que les Trichoptères, des Ephéméroptères et des Diptères.


Ils monteront leur propres mouches : mouches sèches (imitations d'éphémères et de trichoptères, de diptères), nymphes, mouches noyées et streamers (imitation de poissons).

Ils apprendront le lancer spécifique de la pêche à la mouche mais aussi le montage des bas de ligne et l’apprentissage des noeuds.

Puis ils pêcheront en no-kill, les truites sur le plan d’eau du CAP COZ avec une remise à l’eau du poisson dans des conditions appropriées.